Artiste

Pierre Cord’homme

Né en 1932 en territoire de Chine, ayant vécu plusieurs années en extrême orient, le peintre Pierre Cord’homme a vu son éducation artistique faconnée par des professeurs dont l’art insiste sur la suggestion des choses, l’évocation des ambiances, laissant ainsi une bonne part de liberté à l’imagination du spectateur.

Cette formation à engendré un interêt particulier pour les différentes techniques de peinture à l’eau, encre, aquarelle, et plus récemment acrylique. Ces moyens permettent de travailler avec la légèreté, la transperance, si recherchées par les artistes orientaux.

Pierre CORD’HOMME à affectué plusieurs expositions en France et à l’étranger. La plus importante fut l’exposition réalisée à la demande conjointe de l’ambassadeur de France à Djibouti, soucieux de pérenniser le rayonnement de la France en ce pays, et du gouvernement Djiboutien, c’était en avril 1985. Sa plus prestigieuse fut sa participation au salon de la peinture à l’eau au Grand Palais à Paris. C’était en été 1986.

Désormais retiré en Bretagne, le peintre se consacre à rendre l’ambiance spécifique du Finistère sous ses divers aspects, aspects humains souvent anecdoctiques, aspects champêtres, mais surtout aspects maritimes. La mer en effet vue à partir du large, telle gu’il l’apercoit au cours de ses fréquentes navigations en mer d’Iroise. Il aime a rendre sa vie, son mystère, les inquiétudes qu’elle engendre, avec un art qui reste fidèle aux émotions de ses lointaines origines.

Artiste

Pierre
Cord’homme

Né en 1932 en territoire de Chine, ayant vécu plusieurs années en extrême orient, le peintre Pierre Cord’homme a vu son éducation artistique faconnée par des professeurs dont l’art insiste sur la suggestion des choses, l’évocation des ambiances, laissant ainsi une bonne part de liberté à l’imagination du spectateur.

Cette formation à engendré un interêt particulier pour les différentes techniques de peinture à l’eau, encre, aquarelle, et plus récemment acrylique. Ces moyens permettent de travailler avec la légèreté, la transperance, si recherchées par les artistes orientaux.

Pierre CORD’HOMME à affectué plusieurs expositions en France et à l’étranger. La plus importante fut l’exposition réalisée à la demande conjointe de l’ambassadeur de France à Djibouti, soucieux de pérenniser le rayonnement de la France en ce pays, et du gouvernement Djiboutien, c’était en avril 1985. Sa plus prestigieuse fut sa participation au salon de la peinture à l’eau au Grand Palais à Paris. C’était en été 1986.

Désormais retiré en Bretagne, le peintre se consacre à rendre l’ambiance spécifique du Finistère sous ses divers aspects, aspects humains souvent anecdoctiques, aspects champêtres, mais surtout aspects maritimes. La mer en effet vue à partir du large, telle gu’il l’apercoit au cours de ses fréquentes navigations en mer d’Iroise. Il aime a rendre sa vie, son mystère, les inquiétudes qu’elle engendre, avec un art qui reste fidèle aux émotions de ses lointaines origines.

Art